Sahara occidental : “Le Maroc coupable et l’Espagne responsable” Maghreb

Sahara occidental : “Le Maroc coupable et l’Espagne responsable”
Mise à jour : 29-12-2016
Des dizaines de personnes, membres du mouvement espagnol de solidarité avec le peuple sahraoui ont manifesté, mardi en fin d’après-midi, devant l’ambassade du Maroc à Madrid pour exiger “la libération immédiate des prisonniers politiques sahraouis détenus dans les prisons marocaines”.

Les manifestants qui ont répondu à l’appel lancé par la coordination espagnole des associations amies avec le peuple sahraoui (CEAS-Sahara) exigent “la libération immédiate de tous les prisonniers politiques sahraouis détenus illégalement dans les prisons marocaines” et notamment, ceux du groupe appelé “Gdeim Izik”, emprisonnés injustement et illégalement depuis 2010.
Portant les drapeaux de la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD), les manifestants ont en outre dénoncé “les violations systématiques des droits de l’homme dans les territoire sahraouis” en scandant “la lutte continuera et le Polisario vaincra”, “le Maroc coupable et l’Espagne responsable”. Cette concentration, a souligné José Taboada, le coordinateur espagnol des associations amies avec le peuple sahraoui est organisée “par solidarité avec les prisonniers sahraouis détenus injustement dans les prisons marocaines”.
Les prisonniers du groupe appelé “Gdeim Izik”, a-t-il précisé sont “tous des défenseurs des droits de l’homme qui luttent pour la liberté de leur peuple”.
José Taboada a par ailleurs appelé les Nations Unies à exercer une pression sur le Maroc afin de “libérer immédiatement ces prisonniers” et de chercher “une solution pour mettre fin aux violations des droits de l’homme dans les territoires sahraouis occupés à la tenue d’un référendum d’autodétermination”.
La CEAS-Sahara qui reste mobilisée “jusqu’à la libération de tous les prisonniers politiques sahraouis” demande par ailleurs au gouvernement espagnol “de se préoccuper davantage de ces prisonniers politiques comme il le fait avec les prisonniers du Venezuela et d’autres parties du monde”, a ajouté le même responsable.
D’autres manifestants tels François Porraz Lopez, Rakel des associations de Madrid et de Getafe, amies avec le peuple sahraoui, ont indiqué à l’APS qu’ils sont conscients de la situation difficile du peuple sahraoui dont “les droits fondamentaux sont violés au quotidien” et qu’ils restent mobilisés jusqu’à ce que “ce peuple recouvre son indépendance par le biais d’un référendum d’autodétermination”.
Des concentrations similaires de soutien et de solidarité avec le peuple sahraoui ont été organisées lundi dans diverses villes espagnoles à l’Instar de Bilbao, Algesiras ou des dizaines de manifestants ont appelé à libérer les prisonniers politiques sahraouis tout en dénonçant la “politique de répression menée par le Maroc à l’encontre du peuple sahraoui”.
Samia S.

Origen: Sahara occidental : “Le Maroc coupable et l’Espagne responsable” Maghreb

Esta entrada fue publicada en Sin categoría. Guarda el enlace permanente.