WSRW dénonce la poursuite du transport illégal de ressources du Sahara occidental vers l’Europe après la décision de la CJUE | Sahara Press Service

Londres, 7 jan 2017(SPS) L’Observatoire des ressources naturelles du Sahara occidental (WSRW) a dénoncé samedi, le transport par un navire européen, de produits de pêche du territoire sahraoui vers l’Europe, deux semaines après la décision de la Cour de Justice de l’Union Européenne (CJUE) interdisant l’application de l’accord commercial entre l’UE et le Maroc au Sahara occidental.

L’ONG a affirmé dans une publication sur son site web, qu’après deux semaines seulement de la décision affirmant que les ressources naturelles du Sahara occidental ne peuvent pas faire partie de l’accord liant Rabat à Bruxelles, un navire européen a été chargé de transporter de l’huile de poisson pêché dans les eaux du territoire sahraoui, qu’il achemine “probablement vers la France”.

Il est souligné que dans la soirée du jeudi dernier, le navire “Key Bey” est entré dans les eaux du Sahara occidental. Après avoir attendu toute la journée un feu vert à l’extérieur du port d’El Aaiun occupée, le navire est entré au port, hier vendredi en fin de journée.

L’ONG affirme connaître le navire en question qui a transporté au même titre que d’autres navires, pendant de nombreuses années de l’huile de poisson du Sahara occidental vers l’Europe.

“Le Key Bey sera le premier navire à défier la décision du 21 décembre de la CJUE”, dénonce WSRW qui rappelle que la dernière fois que le même bateau avait transporté une cargaison du Sahara occidental vers l’Europe, c’était en septembre 2016.

Le navire en question a été affrété par “Sea Tank Chartering”, et appartient à deux compagnies norvégiennes, est-il souligné.

L’Observatoire précise avoir envoyé, le 31 décembre, une lettre à l’affréteur alors que le navire n’avait pas encore accosté le port d’El Aaiun occupée, lui demandant de ne pas s’impliquer dans le commerce illégal des ressources du Sahara occidental.

Il rappelle qu’en 2010, le transport illégal de l’huile de poisson vers la Norvège a été critiqué dans un documentaire diffusé par la télévision suédoise, STV, et le débat politique qui s’en est suivi, a poussé le gouvernement norvégien à interdire l’entrée de ces produits en Norvège, sur le principe que le Sahara occidental est un Etat indépendant du Maroc.

WSRW dit n’a pas la confirmation de la destination de la prochaine marchandise transportée illégalement, mais se basant sur les données statistiques passées, elle estime qu’elle se dirige “probablement vers la France”.

Le 21 décembre dernier, l’Observatoire avait estimé que la décision de la CJUE affirmant que l’accord commercial de libre échange entre l’UE et le Maroc ne peut pas être mis en œuvre au Sahara occidental, était une “merveilleuse victoire” pour le peuple sahraoui car il “protège” le Sahara occidental de l’exploitation de ses richesses par l’occupant marocain.

WSRW avait alors appelé les membres de l’UE à respecter la décision et à ne pas mettre des obstacles au processus de paix de l’ONU au Sahara occidental, “comme le souhaite le Maroc et son principal allié, la France”.(SPS)

Origen: WSRW dénonce la poursuite du transport illégal de ressources du Sahara occidental vers l’Europe après la décision de la CJUE | Sahara Press Service

Esta entrada fue publicada en Sin categoría. Guarda el enlace permanente.