Naser Zefzafi : « je n’ai pas peur d’être arrêté, je n’ai pas volé de l’argent public ni exploié les richesses du pays » — M

Nulle doute que la peur recule au Maroc à un rythme plus accéléré que prévu. C’est la conséquence logique et naturel des scandales dont le Makhzen est le protagoniste : Swissleaks, Panama Papers, Danielgate, l’argent donné par le roi Mohammed VI au profit d’Hilary Clinton pour l’aider dans sa campagne électorale, les lots de terrain…

a través de Naser Zefzafi : « je n’ai pas peur d’être arrêté, je n’ai pas volé de l’argent public ni exploié les richesses du pays » — Maroc Leaks

Esta entrada fue publicada en Sin categoría. Guarda el enlace permanente.