Le président du Parlement appelle à une plus grande “rigueur” de l’ONU envers la question du Sahara occidental | Sahara Press Service

Vitoria, 02 oct 2017 (SPS) Le membre du Secrétariat national du Front Polisario, président du Parlement, Khatri Adouh, a appelé les Nations Unies à une plus grande “rigueur et clarté” de l’ONU en  la question du Sahara occidental.

M. Adouh, qui intervenait ce week-end au siège du Parlement basque à Vitoria, à l’ouverture de la XXIe Conférence des Intergroupes parlementaires “Paix et liberté pour le peuple sahraoui”, a exprimé la disponibilité de la partie sahraouie de coopérer avec  le nouvel envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara occidental, ancien président allemand Horst Köhler pour la réussite de sa mission.

Il a également appelé les Nations Unies à exercer des pressions sur le Maroc pour l’amener à se conformer à la légalité internationale, afin d’aboutir à une solution juste et durable au conflit du Sahara occidental.

La conférence à été assistée par des représentants des groupes parlementaires basques et d’autres parlements et assemblées de toutes les communautés autonomes d’Espagne, ainsi que la représentante du Front Polisario en Espagne, Khira Boulahi Bad et des représentants sahraouis de différentes régions. Les participants ont observé une minute de silence en hommage au martyr du peuple sahraoui, le président de la République démocratique arabe sahraoui, Mohamed Abdelaziz décédé le 31 mai 2016.

M. Adouh a remercié l’Intergroupe parlementaire basque pour son travail et son soutien à la lutte du peuple sahraoui  pour son autodétermination et son indépendance.

Pour sa part, Mme Khira Boulahi a sollicité à tous les Intergroupes parlementaires espagnols “de créer un bloc solide et une plate-forme qui unit toutes les forces politiques, indépendamment des différences internes”; puisque selon-t-elle “la question sahraouie doit être le dénominateur commun de tous les partis politiques, par un engagement ferme et inébranlable”.

Le président du Parlement basque, Bakartxo Tejeria, a regreté que 41 ans se sont écoulés depuis les 26 Février, 1976, où l’Espagne a mis fin à sa présence au Sahara occidental, “laissant inachevé le processus de décolonisation qui était en cours dans le cadre de l’ONU”.

La réunion, organisée chaque année, vise à servir de forum de débat sur la lutte de la population sahraouie et comme un élan politique pour l’exercice de son autodétermination. Il est également un appel à la sensibilisation sociale pour renforcer le soutien déjà répandu de la population espagnole à la cause sahraouie. (SPS)

020/090/TRD

a través de Le président du Parlement appelle à une plus grande “rigueur” de l’ONU envers la question du Sahara occidental | Sahara Press Service

Esta entrada fue publicada en Noticias Sahara Occidental. Guarda el enlace permanente.