Les Intergroupes parlementaires “Paz y libertad para el pueblo saharaui” appellent à la fin de l’occupation du Sahara occidental | Sahara Press Service

Vitoria, 02 oct 2017 (SPS) Les Intergroupes parlementaires “Paix et liberté pour le peuple sahraoui” en Espagne ont exigé, dans le cadre de leur XXIe Conférence, tenue au siège du Parlement basque, en présence du membre du Secrétariat national du Front POLISARIO, président du Parlement, Khatri Adouh, de la représentante du Front Polisario en Espagne,Khira Boulahi, à mettre fin à l’occupation du Sahara occidental.

Les Intergroupes réitèrent “une revendication sans équivoque et fondamentale” pour la mise en œuvre  des résolutions des Nations Unies concernant le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination par le biais d’un référendum. “Nous dénonçons la présence marocaine illégale au Sahara occidental”, ont-ils indiqué dans un communiqué dont une copie est parvenue à SPS.

Ils  ont également réaffirmé que le “Front Polisario est le représentant légitime et unique du peuple sahraoui”, exprimant leur soutien et solidarité avec les prisonniers politiques de Gdeim Izik et condamnant “les procès iniques dans un processus illégal et injustifié”, exhortant à “leur libération immédiate”.

Par ailleurs, les Intergroupes qualifient de “très positive” la décision de la Cour nationale des comptes qui reconnaît la responsabilité de l’Espagne “en tant que puissance administrante de jure” du territoire du Sahara occidental (selon le droit international).

Ils dénoncent aussi le pillage des ressources naturelles du Sahara occidental par le Maroc, exhortant  les entreprises opérant dans la région “de respecter le droit international et les droits du peuple sahraoui”.

Les 14 Intergroupes présents à cet événement ont réitéré leur demande pour l’élargissement des prérogatives de la mission des Nations unies pour le référendum au Sahara occidental (MINURSO), appelant  les Nations Unies à doter cette mission d’une composante chargée de surveiller et de sauvegarder les droits de l’homme des Sahraouis dans les territoires occupés par le Maroc à l’instar des autres missions de l’ONU dans le monde.

S’agissant de l’Espagne, les Intergroupes exhortent leur pays à exiger du Maroc “le respect scrupuleux des droits de l’homme dans les territoires occupés du Sahara occidental” et accorder un statut diplomatique à la Représentation du Front POLISARIO en Espagne, étant le seul et légitime représentant du peuple sahraoui.

Ils demandent également à l’Espagne de “promouvoir des initiatives politiques devant aboutir à une solution juste et définitive au Sahara occidental et augmenter l’aide humanitaire destinée aux réfugiés sahraouis, poursuit le communiqué.

En ce qui concerne la société espagnole, les Intergroupes invitent les médias à “traiter le conflit au Sahara Occidental avec la même importance et pertinence qu’il confère à la société”.

Les Intergroupes, mettent en priorités “le travail de soutien aux Sahraouis dans les territoires occupés”. Ils s’engagent également à envoyer des missions d’observateurs internationaux, ainsi qu’une représentation pour participer à la 42ème édition del’ EUCOCO, qui se tiendra les 21 et 22 octobre en France. (SPS)

a través de Les Intergroupes parlementaires “Paz y libertad para el pueblo saharaui” appellent à la fin de l’occupation du Sahara occidental | Sahara Press Service

Esta entrada fue publicada en Noticias Sahara Occidental. Guarda el enlace permanente.