16e Congrès du Front Polisario : des congressistes arabes et africains  soulignent la justesse de la cause sahraouie  | Radio Algérienne

16e Congrès du Front Polisario : des congressistes arabes et africains  soulignent la justesse de la cause sahraouie  | Radio Algérienne

 

Des participants arabes et africains aux travaux du 16e Congrès du Front Polisario ont souligné, samedi à Dakhla, la justesse de la cause sahraouie, tout en rejetant l’occupation, sous toutes ses formes.

Dans une déclaration à l’APS en marge des travaux du Congrès, le SG du parti nationaliste socio-démocrate (Tunisie), Mohamed Kahlaoui a réitéré son soutien au Front Polisario, soulignant que la participation de sa formation politique «procède de sa conviction de la justesse de cette cause et son rejet de l’occupation, sous toutes ses formes».

Pour M. Kahlaoui, assister à cet important évènement est «une opportunité pour exprimer sa position en faveur du peuple sahraoui, notamment en cette conjoncture marquée par la reprise de la lutte armée».

  1. Kahlaoui a affirmé, dans ce sillage, «la disposition de son parti à contribuer à l’internationalisation de la juste cause sahraouie et à apporter son soutien au peuple sahraoui pour le libérer du joug de l’occupation».

«Nous adoptons une pensée universelle et nous luttons en faveur des justes causes d’où l’intérêt que nous portons à la question sahraouie», a-t-il poursuivi.

Pour ce qui es de la reprise de la lutte armée en cette période, M. Kahlaoui l’a qualifiée de «choix stratégique», citant l’exemple de la Révolution du peuple algérien qui avait opté pour la lutte armée, après avoir pris conscience que le militantisme politique ne suffisait pas pour atteindre ses objectifs».

Pour sa part, le président du parti mauritanien de l’Union des forces du progrès (UFP), Mohamed Ould Mouloud a exprimé sa profonde solidarité avec le peuple sahraoui et avec son légitime et seul représentant, le Front Polisario, plaidant pour le droit de ce peuple à l’autodétermination et à l’indépendance.

Le politicien mauritanien a exprimé le souhait de voir «les parties au conflit parvenir à une solution fondée sur le principe d’autodétermination du peuple sahraoui afin d’éviter des conflits stériles et futiles qui peuvent servir les intérêts de parties étrangères dans la région».

Quant aux agressions contre des civils sans défense, Il a affirmé la position de son parti «qui rejette catégoriquement ces agissements», soulignant que plusieurs communiqués ont été publiés par des forces politiques mauritaniennes pour les dénoncer.

Par ailleurs, le président de l’Union des associations nationales (Tchad), Ahmad Mahamat Bachir a affirmé que sa participation à ce congrès lui a permis «de faire toute la lumière sur la contre-vérité proférée par le Maroc qui qualifie le Front Polisario d’organisation terroriste». Il a  également présenté ses excuses au peuple sahraoui au nom des Tchadiens pour leur «manquement envers ce peuple», et exprimé sa solidarité profonde et inconditionnelle avec la juste cause sahraouie.

«La question du Sahara occidental est une cause arabe et africaine qui requiert l’unification des rangs pour permettre au peuple sahraoui  d’exercer son droit à la liberté et à l’indépendance» a-t-il ajouté.

A noter que les travaux du 16e Congrès du Front Polisario, baptisé du nom du chahid «M’hamed-Khaddad-Lahbib» sous le slogan «Intensifier la lutte pour chasser l’occupant et parachever la souveraineté», se poursuivent avec les différentes interventions, avant la constitution des commissions issues du Congrès (la commission de critique de l’expérience et des statuts, la commission du programme d’action nationale et la commission du statut actuel, les lettres, les recommandations et la déclaration finale), selon  la même source.

Quelque 2000 congressistes et 300 personnalités d’Afrique, d’Amérique Latine, d’Europe et d’Asie prennent part à ce Congrès qui se déroulera sur cinq jours (du 13 au 17 janvier), selon la présidence du Congrès.

Origen: 16e Congrès du Front Polisario : des congressistes arabes et africains  soulignent la justesse de la cause sahraouie  | Radio Algérienne