APSO: Salek Laasairi, quelques minutes depuis le parloir

APSO: Salek Laasairi, quelques minutes depuis le parloir
Salek Laasairi, Sahraoui, prisonnier politique du régime du Maroc et condamné à perpétuité, a réussi à joindre par téléphone un de ses amis en France.
2 minutes 57 secondes pour transmettre d’une voix sans sourire sa détresse, son soucis de tous ses amis, et puis une phrase suspendue pour glisser rapidement un  «à bientôt mon très cher ami…» avant de raccrocher précipitamment.
Salek a pu avoir brièvement accès au téléphone public du parloir parce qu’il est transféré à la prison de Marrakech pour passer son baccalauréat. Il est au «rattrapage» comme l’année dernière, et il a des épreuves jusqu’au 8 juillet. Ensuite il sera re-transféré à Safi, la prison où il est incarcéré depuis sa disparition en février dernier.
Il était alors à la prison de Ait Melloul où juste avant de disparaitre, il avait été sévèrement battu après avoir protesté lors de la visite de sa famille contre l’expulsion de sa soeur avant qu’elle n’ait pu lui parler. Protestation, coups, cachot, transfert, privation de communication… sa grève de la faim pour protester encore.

(…)

En savoir plus… : APSO: Salek Laasairi, quelques minutes depuis le parloir