Département d’État : L’Algérie, partenaire solide et constructif / elmoudjahid.com

qwasedrf
L’Algérie, un partenaire «solide» des États-Unis d’Amérique, joue «un rôle constructif» dans la promotion de la stabilité régionale, a indiqué le département d’État américain. «L’Algérie, stratégiquement située, est un partenaire solide avec lequel les États-Unis entretiennent de fortes relations dans le domaine diplomatique, sécuritaire et l’application de la loi», souligne-t-il dans une fiche technique sur l’Algérie, publiée jeudi dernier à Washington.
 

Le département d’Etat relève que l’Algérie « est restée stable malgré les turbulences ayant secoué les pays voisins et joue un rôle constructif dans la promotion de la stabilité régionale », mettant en exergue des efforts « considérables » déployés pour le renforcement de la coopération internationale dans la lutte contre le terrorisme. A ce titre, le département d’Etat note que l’Algérie est « un membre actif du forum mondial contre le terrorisme » et copréside également le groupe de travail sur le renforcement des capacités de lutte contre le terrorisme dans la région du Sahel, tout en apportant un appui logistique aux opérations de maintien de la paix de l’ONU et de l’Union africaine. Relevant la densité et la richesse des relations bilatérales, le département d’Etat souligne également « l’importance des dialogues politiques et militaires fréquents tenus entre Alger et Washington ». Il rappelle à ce propos l’échange important de visites durant les deux dernières années à l’instar du dialogue stratégique entre les deux pays, tenu à Washington en 2015, et les visites de hauts responsables politiques et miliaires américains à Alger en 2016. Au plan économique, le département d’Etat précise que l’Algérie est l’un des principaux partenaires commerciaux des Etats-Unis dans la région du Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA). Les deux pays ont signé un accord-cadre sur le commerce et l’investissement qui établit les principes communs de leur relation économique et constitue une base pour la négociation d’autres accords bilatéraux. Les Etats-Unis ont indiqué qu’ils soutenaient l’Algérie dans ses efforts de diversification de son économie et appuyaient également le processus de son adhésion à l’Organisation mondiale du commerce.
Une délégation parlementaire s’entretient à Washington avec des membres du Congrès
Une délégation du Parlement algérien a rencontré jeudi dernier à Washington plusieurs membres influents du Congrès américain avec lesquels elle a évoqué le développement des relations entre l’Algérie et les Etats-Unis ainsi que les questions d’intérêt commun. La délégation qui a pris part jeudi au petit-déjeuner national de prière, organisé par le Congrès et auquel était présent le Président Donald Trump, est composée de la Sénatrice, Mme Hafida Benchehida, du vice-président de l’Assemblée populaire nationale, M. Djamel Bouras, du porte-parole du RND, Seddik Chehab, et du président du groupe d’amitié parlementaire algéro-américain, Abdelkrim Meheni.
Les trois rencontres tenues avec le sénateur républicain d’Oklahoma, Jim Inhofe, et les deux congressemen démocrates et membres du Groupe des amis de l’Algérie, au sein du Congrès américain, Joseph Kennedy et John Conyers, ont permis d’aborder les perspectives de développement des relations bilatérales notamment l’appui américain à l’investissement et au processus de diversification de l’économie nationale. Au cours de ces entretiens, il a été mis en exergue les avancées démocratiques réalisées par l’Algérie, couronnés par la révision de la Constitution qui a consacré les fondements de l’Etat de droit et les garanties de protection des libertés des citoyens. Dans le même contexte, le rôle important de la mission de la Haute instance indépendante des élections dans la consécration du processus démocratique a été également évoqué. L’entretien de MM. Chehab et Meheni avec le sénateur Inhofe a permis, par ailleurs, d’aborder la question sahraouie.
Le sénateur, qui s’est opposé au démantèlement de la Minurso, va se rendre ce mois avec un groupe de congressemen américains dans les camps des réfugiés sahraouis. La visite est prévue dans le cadre d’une tournée dans plusieurs pays africains, a indiqué M. Chehab à l’APS. Les entretiens avec les représentants du Congrès ont également porté sur la situation aux Etats-Unis à la lumière du changement à la tête de l’exécutif américain. (APS)

Origen: Département d’État : L’Algérie, partenaire solide et constructif