Des nouvelles du Front en son congrès – Association des Amis de la R.A.S.D.

Des nouvelles du Front en son congrès – Association des Amis de la R.A.S.D.

Ce 24 décembre, nous attendons les nouvelles du 15éme Congrès du Front Polisario, un article du quotidien algérien, « Le Soir d’Algérie » nous en donne un premier écho. Avant la fin du Congrès, l’AARASD lui adresse tous ses vœux de réussite !

Intervention 15e congrès :

Monsieur le Président de la République Arabe Sahraouie Démocratique,
Mesdames et Messieurs en vos grades et qualités,

C’est un grand plaisir et surtout un grand honneur d’être ici avec vous aujourd’hui pour représenter l’Association des Amis de la RASD et vous transmettre les amitiés et le message de sa présidente Régine Villemont qui a toujours soutenu la juste cause du Peuple Sahraoui.

L’AARASD est une association française crée en 1976 en même temps que la proclamation de la RASD.

Nous rendons hommage aux délégués au 15ème Congrès de la RASD, représentant à la fois le Peuple Sahraoui et son organisation politique en forme de front rassemblé, capable de mener depuis 45 ans le difficile combat pour l’indépendance.

Ce combat pour l’indépendance, à partir des campements de Tindouf et des territoires libérés du Sahara Occidental siège de la République Sahraouie en exil, se développe sur plusieurs fronts :

  • le premier front est celui de la lutte armée jusqu’en 1991 et du combat politique et juridique qui a permis de faire exister le Front Polisario et la RASD au sein desdifférentes institutions de la Communauté internationale et d’imposer sa revendication pour l’autodétermination et l’indépendance dans le cadre de l’ONU ; en dépit de l’acharnement du Maroc et de ses alliés au Conseil de Sécurité à la réduire en question régionale. Les récentes victoires obtenues auprès de la Cour de Justice Européenne sont une reconnaissance de la légitimité de votre combat.
  • le deuxième front est celui de la construction d’un Etat en exil, d’une société unifiée composée de citoyennes et de citoyens égaux en droits et de l’exigence de maintenir, quelles que soient les difficultés, un niveau supportable de vie pour trois générations en exil, tout en entretenant des relations étroites avec les Sahraoui·e·s qui vivent sous l’occupation marocaine et un soutien particulier aux prisonniers politiques.
  • le troisième front est celui du développement, depuis 45 ans, d’une solidarité internationale qui ne se dément pas : – solidarité des Etats qui ont reconnus la RASD, – solidarité de l’Union Africaine, – solidarité des partis et des associations, – solidarité des élu·e·s en Amérique Latine, en Australie, en Nouvelle Zélande, en Europe. Des valeurs partagées, la conviction de la force du droit et un respect commun caractérisent sans doute ces liens voulus et entretenus par le Front Polisario et ses représentants dans le monde.

C’est la situation que nous connaissons en France, en essayant par un plaidoyer politique tenace et volontariste de défendre le droit à l’autodétermination et à l’indépendance du Peuple Sahraoui.

Depuis 45 ans , l ‘AARASD s’est essayé à tous les plaidoyers

  • en organisant régulièrement des conférences tenues à l’Assemblée Nationale ou au Sénat
  • avec la publication du journal trimestriel « Sahara Info » dont je vous ai apporté le numéro 178qui a pour titre «  Peut-on parler d’un modèle Polisario ? » paru à l’occasion de ce 15ème Congrès .
  • Avec une vie associative dynamique qui prend en compte les multiples aspects de la solidarité : – l’accueil des enfants sahraouis chaque été depuis 1980, – le parrainage des prisonniers politiques, – les programmes humanitaires et de développement dans les campements, – les missions dans les territoires occupés quand c’était encore possible d’y aller.

Et pourtant, nous avons quelquefois le sentiment de plaider dans le désert auprès de nos autorités qui depuis 45 ans soutiennent résolument le point de vue marocainauprès de nos médias qui peinent à relayer nos messages et font trop souvent la part belle à la propagande marocaine : la rediffusion du film « le Maroc vu du ciel » sur France 2 en est un récent témoignage.
Mais nous réagissons !

Nous interpellons nos élus
Nous écrivons aux médias
Nous dénonçons la désinformation et les violations des droits du Peuple sahraoui.
Les coopérations précises autour d’objectifs bien identifiés et préparés ensemble, avec : les Sahraoui·e·s des campements, les Sahraoui·e·s des territoires occupés, les Sahraoui·e·s de la diaspora et bien sûr, avec la représentation du Front Polisario en France sont à saluer.
Tout particulièrement la collaboration depuis 3 années avec Son Excellence Monsieur Oubi Bouchraya, nous a permis de belles réussites et une meilleure couverture presse.

Personne n’a oublié la grève de la faim, en 2018, de notre amie Claude Mangin Asfari, épouse de Naâma Asfari. Cet évènement a été central pour notre plaidoyer et a témoigné de cet excellent travail commun avec des associations solidaires, avec des élu·e·s et avec le représentant du Front Polisario.

Plus récemment, nous avons coordonné la diffusion du film « Fusils ou Grafittis » du réalisateur catalan Jordi Oriola. Jordi terminera ce soir son tour de France. Depuis le 9 novembre, il aura assuré 23 projections et animé 23 débats.

N’oublions pas notre engagement en faveur de la maison d’édition Harmattan/RASD. Plus d’une dizaine de livres ont déjà été publiés. C’est le travail de sa présidente et poétesse Nana Rachid et l’engagement d’Harmattan/Paris à nos côtés. Mais c’est surtout un outil essentiel permettant de faire exister l’Etat Sahraoui dans une de ses prérogatives, à savoir une maison d’édition lui permettant de diffuser des écrits culturels et politiques.

Avec ces quelques exemples j’ai voulu témoigner de notre mobilisation pour contribuer à faire respecter les Droits du Peuple Sahraoui.

Toute notre confiance au 15ème Congrès qui saura prendre les décisions les meilleures pour l’avènement d’un Sahara indépendant.

Le chemin sera peut-être encore long, mais ensemble nous nous retrouverons à El Aïoun pour fêter l’Indépendance de la République Arabe Sahraouie Démocratique.

Origen: Des nouvelles du Front en son congrès – Association des Amis de la R.A.S.D.