Gobierno saharaui: Cualquier entrada de fuerzas o elementos de la potencia ocupante en las zonas liberadas supondrá el fin del acuerdo de alto el fuego

Gobierno saharaui: Cualquier entrada de fuerzas o elementos de la potencia ocupante en las zonas liberadas supondrá el fin del acuerdo de alto el fuego

COMUNICADO

Después de haber concentrado a sus tropas militares a lo largo del Muro de la Vergüenza, en la zona aledaña a la brecha ilegal de El GUEGUERAT, en clara violación de las cláusulas del Acuerdo Militar Nº1; las fuerzas de ocupación marroquíes han emprendido, desde la noche de ayer, una operación de traslado, a gran escala, de efectivos del ejército,  la Gendarmería y otros aparatos de seguridad a la zona.

Informaciones fidedignas, de fuentes presentes en el lugar, apuntan a que las fuerzas de ocupación marroquíes han procedido a camuflar a estos grupos, vistiéndolos con ropa civil, ante la mirada de la propia MINURSO, con el objeto de irrumpir en la “zona de separación” y atacar a los civiles saharauis presentes desde hace más de dos semanas en protesta pacífica contra la brecha ilegal del EL GUERGUERAT.

El Gobierno Saharaui vuelve a recalcar con ímpetu que la irrupción de cualquier elemento marroquí, ya sea militar, de seguridad o ciudadano civil en esta zona liberada de la República Árabe Saharaui Demorática, conocida como “zona de separación” será considerada una agresión flagrante a la que la parte saharaui responderá con firmeza, en legítima defensa de su soberanía nacional. Supondrá, asimismo, el fin del ALTO EL FUEGO y abrirá la puerta ante el estallido de una nueva  guerra total en la región

El Gobierno Saharaui, hace responsables, a la ONU, y en especial al Consejo de Seguridad, de la salvaguarda de la integridad física de los civiles saharauis allí presentes y que están frente al  peligro de una inminente agresión militar perpetrada por militares marroquíes  encubiertos de civiles, lo que constituye una amenaza real que puede desencadenarse en una masacre atroz de ciudadanos saharauis  a quienes les asiste el pleno derecho de manifestarse en pro de los derechos inalienables de su pueblo a la autodeterminación y a la independencia.

Origen: Comunicado del Gobierno Saharaui ante la grave situación en Guerguerat ( sur del Sahara Occidental) | Sahara Press Service



El ejército saharaui mantiene el estado de máxima alerta de combate ante cualquier agresión marroquí contra los manifestantes saharauis acampados en la brecha ilegal en El Guerguerat


Le Gouvernement sahraoui : l’entrée de tout élément militaire, sécuritaire ou civil marocain, dans la zone d’El Guergarat ou la soi-disant bande de séparation, sera considérée comme une agression flagrante

Bir Lehlou (territoires sahraouis libérés), 09 nov 2020 (SPS) Le Gouvernement sahraoui averti  et réitère fermement que l’entrée de tout élément militaire, sécuritaire ou civil marocain, dans cette partie des zones libérées de la République sahraouie, ou la soi-disant bande de séparation, sera considérée comme une agression flagrante, à laquelle la partie sahraouie y répliquera énergiquement, en légitime défense et  en défendant sa souveraineté nationale. «Ce qui signifiera également, la fin de l’accord de cessez-le-feu et enclenchera une nouvelle guerre dans toute la région».

Le ministère de l’information vient de rendre publique un communiqué à la suite des informations sur le terrain, selon lesquelles, les forces d’occupation marocaines ont commencé à déguiser des groupes avec des habits civils, sous les yeux même des observateurs de la MINURSO, dans le but de les introduire dans la zone tampon, afin d’attaquer les civils sahraouis en sit-in, il y a plus de deux semaines, dans le cadre de leur manifestation pacifique contre la brèche illégale à El Guerguerat.

En voici le texte du communiqué que nous publierons dans son intégralité :

«République arabe sahraouie démocratique

Ministère de l’Information

Porte-parole officiel du Gouvernement sahraoui

Déclaration

Après avoir massé ses forces militaires le long du mur de la honte dans la zone adjacente à la brèche illégale dans la région d’El Guerguerat, et en violation flagrante des termes de l’Accord militaire n ° 1, les forces d’occupation marocaines ont commencé hier soir à déplacer un grand nombre de gendarmes et autres forces de sécurité dans la région.

Des informations confirmées sur le terrain, indiquent que les forces d’occupation marocaines ont commencé à déguiser ces groupes avec des habits civils, sous les yeux même des observateurs de la MINURSO, dans le but de les introduire dans la zone tampon, afin d’attaquer les civils sahraouis en sit-in, il y a plus de deux semaines, dans le cadre de leur manifestation pacifique contre la brèche illégale à El Guerguerat.

De nouveau encore, le Gouvernement sahraoui averti  et réitère fermement que l’entrée de tout élément militaire, sécuritaire ou civil marocain, dans cette partie des zones libérées de la République sahraouie, ou la soi-disant bande de séparation, sera considérée comme une agression flagrante, à laquelle la partie sahraouie y répliquera énergiquement, en légitime défense et  en défendant sa souveraineté nationale. Ce qui signifiera également, la fin de l’accord de cessez-le-feu et enclenchera une nouvelle guerre dans toute la région.

Le gouvernement sahraoui tient également les Nations Unies et le Conseil de sécurité en particulier, pour responsables de la sûreté et la sécurité des civils sahraouis qui se trouveront exposés au risque d’une agression militaire marocaine déguisée en civil, face à une menace réelle, qui peut engendrer un massacre horrible de citoyens sahraouis désarmés. Des citoyens qui jouissent du plein droit de la liberté d’expression et de l’organisation de manifestations pacifiques, pour défendre les droits inaliénables de leur peuple à l’autodétermination et à l’indépendance. (SPS)