La gauche européenne réitère son ferme soutien au droit à l’autodétermination du peuple sahraoui | Sahara Press Service

La gauche européenne réitère son ferme soutien au droit à l’autodétermination du peuple sahraoui | Sahara Press Service

Bruxelles, 12 avr 2019 (SPS) Le Groupe confédéral de la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique (GUE/NGL) a réitéré son ferme soutien au droit à l’autodétermination du peuple sahraoui, dans une déclaration internationale publiée à l’issue de la signature d’un accord de partenariat avec le Front Polisario.

Le Groupe GUE/NGL et le Front Polisario ont signé mercredi à Bruxelles un accord de partenariat par lequel les deux parties se sont engagées à renforcer leur coopération pour “soutenir la lutte du peuple sahraoui pour sa libération”.

A la suite de cet accord signé par M. Mohamed Sidati, ministre délégué pour l’Europe du Front Polisario et Mme Gabriele Zimmer, eurodéputée allemande et présidente du Groupe GUE/NGL, celui-ci a publié une déclaration internationale dans laquelle il a réitéré son “ferme soutien au droit légitime du peuple sahraoui à l’autodétermination”.Il a rappelé dans le texte que “le Sahara occidental est un territoire non-autonome ( ). Les principes fondamentaux applicables aux territoires non-autonomes sont fixés à l’article 73 de la Charte des Nations unies” qui accorde à ces territoires un droit inaliénable à l’autodétermination.Le Groupe a réaffirmé également son soutien pour “tous les efforts en vue d’une solution juste et durable du conflit au Sahara occidental”, rappelant dans sa déclaration la résolution 34/37 de l’Assemblée générale des Nations unies qui reconnait le Front Polisario comme le représentant légitime du peuple sahraoui.Aux termes du droit international, les populations des territoires occupés ont le droit inaliénable à l’autodétermination et à l’indépendance et à tirer profit des ressources naturelles de leurs territoires, rappelle aussi GUE/NGL.

Le Groupe a rappelé par ailleurs que le peuple sahraoui n’a donné son consentement à aucun accord entre l’Union européenne (UE) et le Maroc alors que ce consentement est indispensable pour l’application de l’accord sur les territoires sahraouis occupés, conformément aux arrêts de la Cour de justice européenne (CJUE).Les arrêts de la CJUE ont reconnu que le Maroc et le Sahara occidental sont deux pays distincts et que le Maroc ne dispose d’aucune souveraineté sur le territoire et ses ressources naturelles.Ainsi, toute signature de tout accord entre l’UE et l’Etat d’occupation marocain, comprenant les territoires du Sahara occidental occupé est “nulle, non avenue et constitue une violation flagrante du droit international, du droit humanitaire international et du droit européen”, selon les arrêts de la CJUE. (SPS)

Origen: La gauche européenne réitère son ferme soutien au droit à l’autodétermination du peuple sahraoui | Sahara Press Service