L’Afrique du Sud pour le règlement de la question sahraouie | Sahara Press Service

L’Afrique du Sud pour le règlement de la question sahraouie | Sahara Press Service
 

Alger, 22 fev 2022 (SPS) Le chargé d’affaires à l’ambassade d’Afrique du Sud en Algérie, Patrick Rankhumise, a réitéré la position de son pays en faveur du règlement de la question du Sahara occidental conformément à l’Acte constitutif de l’Union africaine (UA) et à la légalité internationale.

Lors d’une conférence de presse animée lundi au siège de l’Ambassade d’Afrique du Sud en Algérie, M. Rankhumise a relevé l’attachement de son pays à «l’impérative résolution des questions sensibles, en tête desquelles, la question du Sahara occidental au sein du continent africain, et ce, conformément à l’Acte constitutif de l’UA».

Il a exprimé, en outre, l’attachement de son pays à sa position «en faveur de la recherche d’une solution permanente à la question du Sahara occidental au niveau des organes de l’ONU conformément aux résolutions de la légalité international».

Pour rappel, l’Afrique du Sud avait réitéré récemment, à travers son président Cyril Ramaphosa, son soutien à l’autodétermination des peuples de la Palestine et du Sahara Occidental, lequel demeure un pilier central du travail du gouvernement sud africain, en faveur d’un ordre mondial juste.

Par ailleurs, le diplomate sud-africain a souligné que «la politique de l’entité sioniste s’oppose aux valeurs de l’acte constitutif de l’UA», faisant allusion aux «tentatives de cette entité d’accéder au sein de cette instance continentale en tant qu’observateur avant la suspension de la décision».

«L’adhésion à l’UA doit être soumise aux conditions de l’acte constitutif comme c’était le cas avec tous les pays membres de l’organisation», a mis en avant Patrick Rankhumise.

Le chargé d’affaires à l’ambassade a souligné que Pretoria était parmi les parties ayant rejeté fermement la décision du président de la commission de l’UA, Moussa Faki d’octroyer à l’entité sioniste le statut de membre observateur au sein de l’UA. La décision a été suspendue, lors du dernier sommet de l’UA tenue les 5 et 6 février à Addis-abeba.

Une commission de sept pays dont l’Algérie a été constituée pour formuler des recommandations à l’UA concernant cette question. (SPS)

020/090/700

 

Origen: L’Afrique du Sud pour le règlement de la question sahraouie | Sahara Press Service