L'Expression – Le Quotidien – Tenue en Allemagne d'une conférence…

SOLIDARITÉ AVEC LE PEUPLE SAHRAOUI

La région de Sacksonia a abrité une conférence de solidarité avec le peuple sahraoui et sa lutte pour son indépendance, qui a regroupé des militants, professeurs, étudiants universitaires et des organisations allemandes, rapporte hier l’agence de presse sahraouie (SP). Le ministre sahraoui de coopération, Boulahi Sid, qui a pris part à cette conférence a saisi cette occasion pour informer les participants des derniers développements de la cause du Sahara occidental occupé, soulignant la volonté des Sahraouis à coopérer avec les Nations unies pour trouver une solution juste et durable garantissant le droit du peuple sahraoui à la liberté et à l’indépendance. M. Sid a appelé toutes les organisations humanitaires à soutenir les efforts internationaux pour résoudre ce conflit et à la mise en place de projets de coopération avec la République arabe sahraouie démocratique (RASD). Pour sa part, M. Ablank, enseignant chercheur en droit à l’université de Arforte, a abordé les aspects juridiques de la question du Sahara occidental, en mettant à nu les allégations marocaines et rappelant l’avis de l’avocat général de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) Melchior Wathelet qui a considéré que l’accord UE-Maroc sur la libéralisation des échanges des produits agricoles et de la pêche ne s’applique pas au Sahara occidental qui «ne fait pas partie du territoire du Maroc». Les étudiants, qui ont récemment visité la République sahraouie, ont fait des exposés sur leur séjour dans les camps de réfugiés sahraouis, saluant les programmes élaborés par le Front Polisario dans les domaines de la santé et l’éducation, ainsi que les programmes destinés à la jeunesse.
… et soutien du Sénat uruguayen
Le président de la commission des Affaires internationales du Sénat uruguayen, Jorge Larranaga, a réaffirmé le soutien de son pays à la République sahraouie dans sa lutte pour l’indépendance et les efforts de l’ONU dans la recherche d’une solution pacifique et juste permettant au peuple sahraoui d’exercer son droit inaliénable à l’autodétermination. M.Larranaga a déclaré, à l’occasion de l’accueil réservé à l’ambassadeur sahraoui à Montevideo, Cheibani Abbass, que l’«Uruguay soutien les efforts des Nations unies dans la recherche d’une solution pacifique et juste permettant au peuple sahraoui d’exercer son droit inaliénable à l’autodétermination et à l’indépendance», rapporte hier l’agence de presse sahraouie (SP). La rencontre s’est déroulée en présence de Lic. Emiliano Gomez, président de l’Association uruguayenne d’amitié avec la République arabe sahraouie démocratique (RASD), selon la même source, qui souligne que le diplomate sahraoui a informé son interlocuteur de la situation actuelle au Sahara occidental occupé en particulier les violations marocaines de l’accord de cessez-le-feu dans la zone tampon d’Alguergarat (sud du Sahara occidental). M. Cheibani Abbass a appelé «les pays démocratiques et le Conseil de sécurité des Nations Unies à plus d’efforts pour assurer le respect des droits de l’Homme de la population sahraouie dans les territoires occupés et la tenue dans le plus bref délai du référendum d’autodétermination au Sahara occidental».

Origen: L’Expression – Le Quotidien – Tenue en Allemagne d’une conférence…