ARGELIA: Universidad de verano para cuadros del Polisario #RASD

ARGELIA: Universidad de verano para cuadros del Polisario #RASD

Ouverture de la 10eme édition de l’Université d’été des cadres sahraouis à Boumerdès | Sahara Press Service

Boumerdès (Algérie), 27 juil 2019(SPS) Le coup d’envoi de la 10e édition de l’Université d’été des cadres du Front Polisario et de l’Etat sahraoui a été donné samedi à Boumerdès, avec la participation de 400 cadres représentant différentes institutions nationales sahraouies.
La cérémonie d’ouverture de cette 10e édition du genre, abritée par la salle des conférences de l’université «M’hamed Bouguerra» de Boumerdès, jusqu’au 7 août prochain, a été marquée par la présence du président de l’Assemblée nationale populaire algérienne (APN), Slimane Chenine et le Premier ministre Sahraoui, Mohamed Wali Akeik.
Des membres du Gouvernement sahraoui et nombre de personnalités nationales politiques et culturelles, outre d’anciens ministres, des ambassadeurs de nombreux pays accrédités en Algérie, et autres représentants du mouvement associatif, ont également été présent à l’évènement.

L’Université d’été des cadres du Front Polisario et de la RASD : Ouverture de la 10e édition, aujourd’hui, à Boumerdès

C’est aujourd’hui que débuteront,  à l’université  du martyr Mohamed Bougerra,  à Boumerdès,  les  travaux de l’université d’été des cadres du Front Polisario, et de la République sahraouie,  dont la cérémonie d’ouverture sera marquée par la présence de hauts responsables de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) et du Front Polisario, dont le chef de  l’exécutif, Mohamed Wali Akeik, le ministre des Territoires sahraouis occupées, Bachir Mustapha Sayed  et le président du parlement sahraoui, chef de la délégation des négociateurs, Khatri Addouh.

Du côté algérien, des personnalités politiques, universitaires et des membres de la société civile de solidarité avec le peuple sahraoui y assisteront. Le rendez-vous  des cadres du Front Polisario,  qui se tient chaque année, en cette  période,  coïncide, cette fois-ci avec les derniers développements  que connaît la dernière question de décolonisation inscrite  aux Nations unies (ONU) et à l’Union africaine (UA) , dont la démission de l’envoyé personnel du SG de l’ONU, Horst Köhler  et, plus récemment,  l’assassinat, par les autorités  coloniales  marocaines, de la jeune étudiante sahraouie sabah Othman Hmeida,  sortie célébrer pacifiquement, avec les sahraouis, dans les territoires occupés,  la victoire des  Verts  à la CAN19.   Pour cette 10e édition de l’université d’été des cadres du Front Polisario et de la RASD qui s’étalera jusqu’au 8 août prochain,  ils seront 400 participants représentant les différentes institutions nationales sahraouies, selon  l’ambassadeur sahraoui à Alger, Abdelkader Taleb Omar,  lors de la conférence de  presse animée , par le  chef de la diplomatie sahraouie, Mohamed Salem Ould Salek, mardi dernier, au siège de l’ambassade sahraouie, à Alger.   Sous le slogan « Peuples algérien et sahraoui: fraternité, serment et fidélité », la 10 édition porte sur un programme  riche et varié notamment en conférences qu’animeront des universitaires sur la cause et le combat du peuple sahraoui pour sa liberté et son indépendance,  sous la direction de son unique et seul représentant reconnu, le  Front Polisario, contre la colonisation espagnole, puis l’occupation marocaine, à partir de 1975.

Il sera notamment question des  éclairages sur les causes  à l’origine de l’entêtement de Rabat à se conformer  à la légalité internationale et accepter l’organisation du référendum au Sahara occidental, comme le stipule la charte et les résolutions de l’ONU et de l’UA, pour la résolution   du conflit opposant  le Maroc au Front Polisario.  Les participants seront invités aussi  à suivre des conférences sur les violations  du système colonial marocain   des  droits du peuple sahraoui  et de la dilapidation  de ses  richesses naturelles,  avec le soutien de ses alliés, dont principalement la France, un des membres permanents au Conseil de sécurité, outre le rôle du lobbie israélien, en faveur du Maroc,  au sein de certaines  Institutions, dont l’Union européenne(UE).  Rappelons que l’ambassadeur de la  RASD à Alger Taleb Omar, a précisé, à propos de  cette  10e édition de l’université d’été, que parmi les 400 participants,  « 40 cadres sont issus des territoires sahraouis occupés outre des membres de la communauté sahraouie répartie à travers le monde » a-t-il indiqué, mardi dernier, en marge de la conférence  qu’a animée le ministre sahraoui des Affaires étrangères, Mohamed Salem Ould Salek. Exprimant sa  ferme condamnation de l’escalade marocaine dans les territoires sahraouis occupés, dont la dernière,  survenu dernièrement à El Ayoun occupée, quand les autorités  d’occupation marocaine ont  « eu recours aux forces de l’armée pour exécuter son plan criminel odieux », plan qui a causé  la mort de la jeune sahraouie, des dizaines de blessés et 140 autres sahraouis arrêtés. Pour Ould Salek, cette nouvelle vague de répression lancée à l’encontre du peuple sahraoui dans les territoires occupés intervient dans un climat politique marqué notamment par «  l’isolement des régions sahraouies occupées et l’interdiction des visites des journalistes et des observateurs internationaux », outre  le rôle de la  France qui, affirme-t-il «  campe sur sa position au sein du Conseil de sécurité de l’ONU, en s’opposant à l’extension des prérogatives de la MINURSO pour inclure l’observation des droits de l’Homme », une posture de Paris, visant  à  protéger  le Maroc dans ses violations des droits de l’homme du peuple sahraoui. Poursuivant, il avait souligné que la position de la France « permet à l’occupation marocaine de poursuivre sa politique de répression », qui est en totale contradiction, précise-t-il «  avec les valeurs de justice et les droits de l’Homme, prônés par les politiques de la Cinquième République » a  soutenu le chef de la diplomatie sahraouie.

Karima Bennour

Origen: L’Université d’été des cadres du Front Polisario et de la RASD : Ouverture de la 10e édition, aujourd’hui, à Boumerdès – Algerie7