Mines antipersonnel au Sahara occidental, une « honte française » – 24H Algérie

Mines antipersonnel au Sahara occidental, une « honte française » – 24H Algérie

 

Mines antipersonnel: miner l’indépendance, déraison d’États

(…)

Le Maroc, en n’ayant toujours pas signé la convention d’Ottawa sur l’interdiction d’emploi, de stockage, de production et de transfert de mines anti-personnel, assume ouvertement la violence de sa position, au nom de la sécurité des « territoires du sud ».

Il est plusieurs manières de chasser et d’empêcher le retour d’un peuple sur sa terre. La France les a mises en place.

En soutenant le Maroc, dernier colonisateur d’Afrique, en opposant son veto ou en s’abstenant en tant que membre permanent du conseil de sécurité de l’ONU aux résolutions d’application du referendum d’autodétermination ou de pourvoir la mission de l’ONU (Minurso) d’un mandat de protection des Droits Humains. Avoir participé il y a trente ans au minage du mur de la honte sur toute sa longueur de 2770 km est aussi une part de honte française.

Soutenir inconditionnellement le Maroc, c’est aussi être complice des moyens de répression dont il use sur sa frontière de la honte et dans les territoires occupés.

A ce jour les victimes sahraouies des mines dépassent en nombre la longueur en kms du mur. Près de 3000 victimes (2980) dont plus d’un tiers d’enfants. L’ONU, dans son incommensurable ennui d’être empêché de mettre en place un référendum d’autodétermination, a comptabilisé  au moins 35 types de mines anti-personnel fabriquées dans une douzaine de pays différents.

On emprisonne, on torture, on ampute, on réfugie durablement dans des camps. Il est tellement de moyens entre complices d’empêcher que des résolutions admises au niveau international puissent être mises en place !  Face à ces forces d’inerties concertées niant les conventions et les résolutions juridiques, faut-il continuer de négocier, sachant que les résultats d’une négociation ne seront pas appliqués comme lors de ces 30 dernières années?

(…)

Lire suite : Mines antipersonnel: miner l’indépendance, déraison d’États – 24hdz.com