Règlement du conflit au Sahara occidental: l’Europe appelée à ne pas soutenir le Maroc | Sahara Press Service

Règlement du conflit au Sahara occidental: l’Europe appelée à ne pas soutenir le Maroc | Sahara Press Service

Berlin, 11 mai 2020 (SPS) La dirigeante de la Gauche allemande, Katja Kipping, a soutenu que l’Europe peut contribuer à une solution au conflit au Sahara occidental, sans parti pris ni soutien au régime marocain, soulignant que le moment est venu de «rompre définitivement avec la politique de soutien aux régimes despotiques qui se présentent comme des gardes-frontières et s’en servent pour faire chanter en Europe».

«L’Europe peut contribuer à une solution à ce conflit. Sans parti pris ni soutien au régime marocain», a écrit Mme Katja, dans une chronique publiée dimanche sur son compte Facebook, reprise par des médias soutenant que l’Europe «ne pourra ignorer» les violations des droits de l’Homme au Sahara occidental occupé.

La responsable politique allemande a abordé, dans son texte, «les rapports d’organisations de défense des droits humains tels qu’Amnesty International et Human Rights Watch qui dénoncent les arrestations à grande échelle et la torture, les mauvais traitements et les détentions arbitraires, en plus de criminaliser les journalistes, les blogueurs et les militants des droits de l’Homme».

«Le moment est venu de rompre définitivement avec la politique de soutien aux régimes despotiques qui se présentent comme des gardes-frontières et s’en servent pour faire chanter en Europe», a-t-elle insisté.

En outre, souligne Katja Kipping, «le Maroc continue d’occuper pendant plus de quatre décennies une grande partie du Sahara occidental en violation du droit international».

Dans sa publication, qui coïncide avec la célébration du 47e anniversaire de la fondation du Front Polisario (le 10 mai de chaque année), Katja Kipping a noté que la violation par le Maroc du droit international au Sahara occidental se produit souvent en coopération avec des entreprises européennes impliquées dans le pillage de ressources naturelles, telles que les phosphates, dans une violation flagrante du droit international en raison de l’impasse actuelle du processus de paix dirigé par l’ONU.

Le Sahara occidental a été inscrit à l’ordre du jour de l’Assemblée générale des Nations Unies et, par conséquent, à l’ordre du jour de la Quatrième Commission et du Comité spécial de l’AG de l’ONU sur la décolonisation (C-24), depuis 1963 en tant que territoire non autonome auquel s’applique la Déclaration sur l’octroi de l’indépendance des pays et des peuples coloniaux (résolution 1514 (XV) de l’Assemblée, du 14 décembre 1960), conformément à la légalité internationale et les résolutions de l’Onu. (SPS)

Origen: Règlement du conflit au Sahara occidental: l’Europe appelée à ne pas soutenir le Maroc | Sahara Press Service