«Il faut nous préparer au pire» – International – El Watan

Mohamed Lamine Bouhali. Ministre du Repeuplement des territoires sahraouis, ex-ministre de la Défense

«Il faut nous préparer au pire»

34r5ed

El Watan.com, jeudi 28 avril 2016

– Le Maroc a pris une décision unilatérale de réduire la composante civile de la Minurso. Le Front Polisario a qualifié la décision de «déclaration de guerre». Des manœuvres ont été effectuées par l’Armée de libération populaire sahraouie (ALPS). Quelle réponse compte adresser la partie sahraouie au royaume du Maroc ?

Nous avons été surpris par la décision du Maroc d’expulser la composante civile de la Mission des Nations unies, les pressions et le retour au langage de la force, le retour sur les négociations et le plan y menant. A la lumière des nouvelles données, il faut nous préparer au pire. Nous attendons la décision du Conseil de sécurité pour savoir si nous irons en guerre ou vers la paix.

– Peut-on comprendre par là que la probabilité d’une guerre est privilégiée ?

continuación de la entrevista en «Il faut nous préparer au pire» – International – El Watan