La coûteuse cour de Mohammed VI à Donald Trump – salahelayoubi.wordpress

La coûteuse cour de Mohammed VI à Donald Trump – salahelayoubi.wordpress

(…)

Mohammed VI semble avoir tiré les leçons de l’exemple saoudien.  Il n’est, en effet, pas exclu de penser que le roi ait exploité, à son tour, la vénalité du complexe militaro-industriel de l’Amérique afin de s’attirer les bonnes grâces de son VRP de président et faire oublier à ce dernier, « l’épisode Hilary ». Mohammed VI qui a été à l’école Hassan II,  est, à son tour,  passé maître dans l’art de faire fonctionner la planche à billets,  chaque fois qu’il est question d’acheter les consciences, amadouer les récalcitrants, convaincre les adversaires ou corrompre les ennemis de la veille. L’enchaînement de commandes  qui a suivi le show du 22 mars 2018, à la Maison Blanche et le revirement américain envers Rabat,  sont là pour le confirmer. En outre, que les commandes se soient faites au détriment de la France, fournisseur traditionnel et privilégié du  Maroc,  est l’autre facteur qui a pu convaincre Donald Trump de revenir à de meilleures dispositions envers le Maroc. Il faut bien, au demeurant,  reconnaître que le pays est acculé à  une course aux armements, avec son voisin algérien.  Ce dernier s’était classé cinquième importateur mondial d’armes entre 2012-2016, occupant la première place en Afrique,  avec 46% des importations.  En 2017,  le pays des Aurès avait consacré environ 10 milliards de Dollars au budget de la défense. Le Maroc se devait donc de réagir.

  • Entre 2018 et 2019, le Maroc a acquis pour 11,6 milliards de Dollars de matériel militaires entre  missiles antichars filoguidés TOW-2A de la firme Raytheon et  modernisation de ses 162 chars Abrams,  pour 1,25 milliard de dollars.
  • En 2019, Lockheed Martin obtenait le marché de modernisation de 23 F-16 achetés en 2008 pour près d’un milliard de dollars. La firme assurera également la  maintenance de ces avions pour 250 millions de dollars et ravitaillera la flotte en munitions pour 209 millions  de Dollars.
  • La même année 2019, la « Defense Security Cooperation Agency » (DSCA) avait autorisé la vente au Maroc de trente-six hélicoptères de combat Apache AH-64E, pour un montant potentiel 4,25 milliards de Dollars, ainsi que 3 hélicoptères lourds  de transport CH-47D Chinook pour 134 millions de dollars. Des chiffres qui incluent la maintenance et la fourniture d’armement.
  • En octobre 2020, pour moderniser sa flotte de F16, le Maroc avait passé laplus grosse commande de matériel militaire jamais consentie, Vingt-cinq F-16 Viper Block 70/72 pour une enveloppe de  3,78 milliards de Dollars. Certains médias évoquent la piste d’achat par le Maroc du  F-35A « Lightning II ». Une information à mettre au conditionnel, en raison du coût élevé de l’appareil, 80 millions de Dollars l’unité n’incluant pas la maintenance, l’armement et un coût de l’heure de vol. Une facture deux fois plus élevée que celle d’un F16.  Néanmoins et en raison de la volonté manifeste de Mohammed VI de faire du Maroc le pays d’Afrique le plus équipé militairement, il n’est pas totalement exclu que cette livraison ait bien lieu après l’approbation du congrès américain.

Selon l’Agence américaine pour le commerce international, les ventes d’équipements militaires au Maroc ont augmenté de plus de 100%,  en 2020, passant de 4,01 milliards de dollars à 8,5 milliards de Dollars. L’agence n’exclut pas que cette enveloppe franchisse le cap des 10 milliards dans les années à venir, avec d’autres acquisitions.

(…)

Origen: La coûteuse cour de Mohammed VI à Donald Trump – salahelayoubi.wordpress.com