La militante sahraouie Mahfouda Lefkir retrouve sa liberté et inscrit son nom dans l’Histoire de la résistance | Sahara Press Service

La militante sahraouie Mahfouda Lefkir retrouve sa liberté et inscrit son nom dans l’Histoire de la résistance | Sahara Press Service

Chahid El– Hafedh, 15 mai 2020 (SPS) Le ministère de la Terre occupée et des communautés sahraouies à l’étranger a affirmé que les maltraitances et méthodes de torture pratiquées par les autorités coloniales sur la détenue sahraouie Mahfouda Lefkir Bamba ne l’avaient aucunement dissuadé de poursuivre son combat décisif, estimant que la militante a inscrit son nom en lettres d’or dans l’Histoire de la résistance.

Le ministère de la Terre occupée et des communautés sahraouies  à l’étranger a fait cette déclaration suite à la libération, vendredi, par les autorités d’occupation marocaine de la détenue sahraouie Mahfouda Lefkir Bamba après avoir purgé une peine inique de 6 mois d’emprisonnement à la «Carcel Negra» (Prison Noire) d’El-Ayoune occupée,a-t-onindiqué.

«Mahfouda Bamba Lefkir quitte aujourd’hui victorieuse la prison. Ni la maltraitance ni les méthodes de torture psychologique et physique n’ont dissuadé l’héroïne de renoncer à ses positions malgré les tentatives des autorités d’occupation marocaine de briser sa détermination, par laquelle elle a donné un exemple parmi tant d’autres femmes sahraouies, symbole de don de soi, de patience et de sacrifice», a précisé le ministère dans un communiqué.

«Après une détention arbitraire de 6 mois de prison, les autorités d’occupation marocaine libère l’activiste de la Intifada et l’une des militantes du Front populaire pour la libération de Sakia El Hamra et de Oued Eddahab», a ajouté la même source.

La militante Mahfouda Bamba Lefkir inscrit son nom en lettres d’or dans l’Histoire de la résistance, à l’instar des milliers de patriotes parmi les martyrs, les disparus ou encore les enterrés vivants, les précipités des avions et les libérés des geôles marocaines que les héros du peuple sahraoui ont érigé en écoles où ils ont donné à l’occupant des leçons de défi, de courage, de détermination dans la défense acharnée du droit inaliénable du peuple sahraoui à la liberté, à l’indépendance et au parachèvement de la souveraineté, lit-on encore dans le communiqué.

Le ministère de la Terre occupée et des communautés sahraouies à l’étranger a également vanté «les héros du peuple sahraoui partout dans le monde qui donnent les meilleures images de don de soi et de dévouement au service de la patrie.

Parmi ces héros figurent des combattants en première ligne, les résistants et résistantes dans les camps de la dignité, au sein des communautés à l’étranger et sur la Terre occupée, ainsi que tout le prolongement de l’entité sahraouie, qui aujourd’hui salue une de ses héroïnes et la félicite pour sa volonté de fer qui a fait plier le colonisateur marocain et a résisté à ses méthodes viles», ajoute le communiqué.

Plusieurs vidéos de la militante Lefkir quittant la prison ont été publiées sur les réseaux sociaux suscitant des commentaires de félicitations de ses concitoyens.

La détenue sahraouie civile Mahfouda Lefkir Bamba avait été arrêtée, le 15 novembre 2019 au siège du tribunal de première instance dans la ville sahraouie occupée d’El-Aayoune, où elle était venue soutenir un détenu civil, en l’occurrence Mansour Othmane Bouzid Elmoussaoui.

Le tribunal marocain a prononcé le 12 décembre passé une peine de 06 mois de prison ferme, se vengeant de sa position politique revendiquant le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination.(SPS)

Origen: La militante sahraouie Mahfouda Lefkir retrouve sa liberté et inscrit son nom dans l’Histoire de la résistance | Sahara Press Service