L’appel de Mohammed VI à l’Algérie n’était ni sincère ni de bonne foi – Algérie Patriotique

L’appel de Mohammed VI à l’Algérie n’était ni sincère ni de bonne foi – Algérie Patriotique

 

Par Kamel M. – A peine le roi du Maroc tendait-il une main «amicale» à l’endroit de l’Algérie qu’une «source gouvernementale» marocaine a tenté de justifier ce «revirement» soudain du Makhzen. Les propos de cette «source» anonyme qui s’est confiée à l’agence de presse française sont sans ambages. L’appel du pied de Mohammed VI vise à discuter les yeux dans les yeux des questions qui fâchent : la drogue, la contrebande, la question du Sahara Occidental, les faits historiques non clarifiés, les conventions non respectées.

Le ton est donné. Dit par un haut responsable marocain, cette formulation tendancieuse laisse entendre insidieusement que les conventions dont il est question n’ont pas été respectées par la partie d’en face, c’est-à-dire l’Algérie, et que l’épineux problème du trafic de drogue doit être étudié avec le voisin, alors que c’est ce dernier qui pâtit de ce que le Maroc est le producteur et exportateur par excellence de cannabis dans la région, voire dans le monde. Pour le sujet de Mohammed VI, il y aurait également des «faits historiques non clarifiés», allusion sans doute à la vision expansionniste de Rabat qui convoite des territoires de l’extrême-ouest de l’Algérie.

Origen: L’appel de Mohammed VI à l’Algérie n’était ni sincère ni de bonne foi – Algérie Patriotique