« Le Sénat américain balaye les prétentions expansionnistes du Maroc »

« Le Sénat américain balaye les prétentions expansionnistes du Maroc »

 

Nouveau coup pour le Maroc sur la question du Sahara occidental. Le Comité des crédits du Sénat américain a pris de nouvelles décisions qui ne lui sont pas favorables.

Pour l’Algérie, c’est une nouvelle victoire diplomatique pour le peuple sahraoui dans sa lutte pour la tenue d’un référendum d’autodétermination.

L’Algérie a exprimé ce vendredi 5 août sa satisfaction de la position du comité des crédits du Sénat américain sur le Sahara occidental. Pour Amar Belani, ce comité a balayé « d’un revers de main les prétentions expansionnistes du royaume du Maroc. »

| LIRE AUSSI : African Lion : les Etats-Unis cherchent des alternatives au Maroc

Cette prise de position saluée par l’Algérie a été prise lors de la présentation du projet de loi sur les crédits alloués au département d’Etat pour ses opérations étrangères et autres programmes connexes, selon M. Belani.

Le Comité des crédits du Sénat américain a abordé la question du Sahara occidental sous « trois angles extrêmement importants », explique-t-il dans une déclaration à TSA ce vendredi 5 août.

Consulat américain dans les territoires occupés : le niet du Comité des crédits

Le premier angle est contenu dans « l’exposé des motifs du projet de loi de finances » où le comité « traite séparément de la question du Sahara occidental sans jamais évoquer le Royaume du Maroc ».

Pour l’ambassadeur algérien, le comité des crédits du Parlement américain rejoint « ainsi la jurisprudence du tribunal de justice de l’Union européenne qui a statué sur le caractère « séparé et distinct » du territoire du Sahara Occidental. »

Le deuxième angle est que le comité des crédits du Sénat américain a « demandé instamment au secrétaire d’État de promouvoir la mise en place d’un mécanisme de surveillance et de reporting sur la question des droits de l’Homme au sein de la Mission des Nations unies pour le référendum au Sahara occidental », ajoute l’Envoyé spécial chargé de la question du Sahara occidental et des pays du Maghreb au ministère algérien des Affaires étrangères.

Pour le troisième et dernier angle, complète Amar Belani, ce comité a « recommandé qu’aucun des fonds affectés ou mis à disposition par la loi de finances 2023 ou les lois précédentes ne peut être utilisé pour soutenir la construction ou le fonctionnement d’un consulat américain au Sahara occidental. »

Une mesure qui met fin aux ambitions marocaines de voir les Etats-Unis rejoindre la liste des pays ayant ouvert un consulat dans les territoires sahraouis occupés.

Amar Belani ajoute que le comité des crédits du Sénat américain a « recommandé le maintien de certains programmes visant à améliorer l’éducation, les soins de santé, les opportunités économiques et pour d’autres formes d’assistance au Sahara occidental, en demandant au secrétaire d’État de consulter la commission des crédits sur les utilisations prévues de ces fonds. »

Origen: « Le Sénat américain balaye les prétentions expansionnistes du Maroc »