L'ONU est appelée à multiplier ses efforts pour trouver un règlement juste aux questions de la Palestine et du Sahara occidental (M. Lamamra) | Sahara Press Service

Alger, 25 oct 2016 (SPS) Le ministre algérien d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Ramtane Lamamra, a appelé lundi à Alger l’Organisation des Nations unies (ONU) à poursuivre et à multiplier ses efforts pour trouver un règlement juste et durable aux questions en suspens depuis des dizaines d’années, notamment la Palestine et le Sahara occidental.
«L’organisation onusienne est «appelée aujourd’hui à poursuivre et à multiplier ses efforts pour trouver un règlement juste et durable aux questions en suspens depuis des dizaines d’années, notamment la Palestine et le Sahara occidental, ainsi qu’aux crises qui secouent la région du Moyen-Orient avec les menaces qu’elles font peser sur la sécurité et la stabilité», a déclaré M. Lamamra dans une allocution à l’occasion de la célébration de la Journée de la diplomatie algérienne et du 71e anniversaire de la création de l’ONU.
Concernant les réalisations de la diplomatie algérienne, le ministre  a mis en exergue les «acquis majeurs» qu’elle a réalisés dans le règlement de certaines crises politiques dans le monde «grâce, a-t-il dit, à son héritage historique, à la place dont elle jouit dans le monde et à la sagesse de ses dirigeants».
Parmi ces acquis, M. Lamamra a cité «les décisions prises par la 29e session de l’Assemblée générale de l’ONU en 1974 sous la présidence du chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, qui était alors ministre algérien des Affaires étrangères, et qui a pris l’initiative d’inviter le président de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), Yasser Arafat, à prononcer une allocution devant l’Assemblée générale dans laquelle il a passé en revue les aspirations légitimes du peuple palestinien».
Le chef de la diplomatie algérien a également rappelé «le président Bouteflika avait à l’époque exclu le régime de l’apartheid sud-africain des travaux de l’Assemblée générale», soulignant que ces décisions «ont marqué un tournant historique dans le traitement par l’ONU des questions des peuples palestinien et sud-africain et lancé un message clair aux autres Etats qui ne respectent pas la volonté inébranlable des peuples».
«L’élan de libération et de décolonisation en Afrique a permis à tous les peuples du continent d’accéder à leur droit à l’indépendance à l’exception du peuple sahraoui qui attend toujours la concrétisation des résolutions des Nations Unies en faveur de l’organisation du référendum d’autodétermination, lequel a trop tardé en dépit de l’engagement clair de l’ONU, de l’Union africaine et de la communauté internationale pour l’organisation d’un référendum d’autodétermination au Sahara occidental», a ajouté M. Lamamra.(SPS)

Origen: L’ONU est appelée à multiplier ses efforts pour trouver un règlement juste aux questions de la Palestine et du Sahara occidental (M. Lamamra) | Sahara Press Service