Mise en garde contre l’escalade marocaine au Sahara occidental occupé – APS

Mise en garde contre l’escalade marocaine au Sahara occidental occupé – APS
 
 
 

CHAHID EL HAFEDH – La Commission nationale sahraouie des droits de l’Homme a mis en garde contre la dangereuse campagne d’escalade menée par l’occupant marocain contre les militants sahraouis, dénonçant des pratiques contraires à toutes les résolutions et chartes internationales dans les territoires sahraouis occupés.

La Commission sahraouie a publié un communiqué pour dénoncer l’attaque perpétrée, samedi, par les autorités d’occupation marocaines contre des membres de l’Association sahraouie des victimes des violations graves des droits de l’Homme commises par l’Etat marocain (ASVDH), visant à les empêcher de participer aux travaux de la première session du Conseil de coordination, qui intervient après le Congrès général ordinaire de ladite association.

Elle a exprimé «sa pleine solidarité avec les membres de l’association sahraouie», tout en exhortant «le Comité international de la Croix-Rouge à assumer ses responsabilités et à s’engager à mettre en œuvre les résolutions pertinentes des conventions de Genève pour assurer les conditions de protection dans la partie occupée de la République sahraouie», précise l’Agence de presse sahraouie (SPS).

La Commission nationale sahraouie des droits de l’Homme a également appelé à la libération immédiate de tous les détenus politiques sahraouis incarcérés dans les prisons marocaines, et à l’envoi de commissions d’enquête dans les territoires occupés «pour constater les violations systématiques du droit international humanitaire et faire cesser les attaques continues contre les défenseurs sahraouis des droits humains».

Elle a, en outre, appelé le Conseil de sécurité de l’ONU, le Secrétariat général, le Haut-Commissariat aux droits de l’Homme et le Comité international de la Croix-Rouge à «intervenir d’urgence pour empêcher la détérioration des droits de l’Homme et des peuples dans les territoires occupés de la République sahraouie».

A cet égard, elle a mis en garde contre «les retombées de la dangereuse campagne d’escalade menée contre les militants sahraouis anti-occupation et ses pratiques contraires à toutes les chartes et résolutions internationales».

«Cet acte lâche», ajoute le communiqué, renseigne une fois de plus sur «l’hystérie et l’agressivité des autorités d’occupation marocaines, qui ont échoué à intimider et réprimer les initiatives des militants sahraouis des droits de l’Homme, après que des éléments faisant partie du même groupe de police criminelle se soient infiltrés tôt samedi pour saboter le compteur électrique du siège de l’association, provoquant une coupure totale de courant et une perturbation d’internet».

Les autorités d’occupation marocaines ne se sont pas contentées d’encercler le siège de l’association, précise la même source, relevant que des membres de l’association sahraouie ainsi que son président Bacheri Bentaleb ont été victimes de violences policières.

Origen: Mise en garde contre l’escalade marocaine au Sahara occidental occupé. aps.dz