"L’unique voie pour éviter le pire dans la région passe par le biais d'un référendum d'autodétermination du peuple sahraoui" (SN) | Sahara Press Service


Chahid El Hafed, 04 sept 2016 (SPS) Le Bureau permanent du Secrétariat national (SN) du Front Polisario, a réaffirmé, samedi, que «le seul moyen pour désamorcer la tension et l’instabilité et éviter le dérapage de la région vers le pire passe par  une solution démocratique et transparente garantissant  le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et l’indépendance».
Dans un communiqué sanctionnant une réunion extraordinaire du Bureau du SN sous la présidence du Président de la République et SG du Front Polisario, Brahim Ghali, le bureau a appelé la communauté internationale à respecter ses engagements envers le peuple sahraoui et exercer «toutes les pressions et sanctions nécessaires»  sur le Maroc afin de se conformer à la légitimité internationale appelant au droit à l’autodétermination du peuple sahraoui.
Le Bureau a examiné les derniers développements de la question du Sahara occidental, notamment les violations du Maroc de l’accord de cessez-le-feu dans la zone tampon d’El Guergarat, sud-ouest de la République sahraouie (RASD).
Il a également écouté  un rapport sur les derniers développements dans la région d’El Guergarat, rappelant les mesures prises par l’Armée de libération populaire sahraouie (ALPS) et sa disponibilité pour faire face à cette nouvelle escalade de l’Etat d’occupation marocaine.
Le bureau a passé en revue les derniers développements au niveau des Nations Unies et le conseil de sécurité et les contacts continus entre la Mission de l’ONU pour le référendum au Sahara occidental et les deux parties au conflit, le Front Polisario et le Maroc.
Le communiqué a rappelé l’engagement du Front Polisario, seul représentant légitime du peuple sahraoui, au plan de règlement de l’ONU et l’OUA (actuellement UA) visant à la tenue d’un référendum d’autodétermination du peuple sahraoui.
A la veille du 25ème anniversaire de la signature de l’accord de cessez-le feu entre le Front Polisario et le Royaume du Maroc, qui coïncide avec le 6 septembre, le Bureau du SN a mis en garde contre cette nouvelle violation du dit accord en raison de sa menace directe à la paix et à la stabilité dans la région».
Il a également exprimé son rejet «total» des manœuvres «agressives et provocatrices» marocaines, insistant le Maroc à respecter les clauses de l’accord militaire n° 1 et se conformer aux demandes du SG de l’ONU, appelant à mettre fin aux  violations marocaines et au retrait des forces et équipements visant à changer la situation prévalant depuis la signature de l’accord de cessez-le-feu.
Le bureau a en outre examiné le niveau des préparatifs pour la rentrée scolaire 2016/2017.(PSS)
Origen: «L’unique voie pour éviter le pire dans la région passe par le biais d’un référendum d’autodétermination du peuple sahraoui» (SN) | Sahara Press Service